Et si moi aussi, je prenais un coach ?

Tout le monde, au cours de son existence, est amené à changer, que ce soit dans sa vie privée ou professionnelle. Parfois, on ressent le besoin d’être accompagné dans notre démarche de changement, mais on ne sait pas quel accompagnement choisir : faut-il prendre un coach ou un psy ? prendre un coach ou un conseil ? Voici, en un court résumé, les questions à vous poser avant d’appeler un spécialiste de la relation d’aide.

Quand faire appel à un coach

Quelle est votre demande ?

C’est effectivement la première question à se poser, car toutes les demandes ne relèvent pas du coaching. Si votre demande est personnelle ou professionnelle, qu’elle porte sur votre comportement, vos croyances, … et surtout, si vous pensez que l’issue dépend de VOUS, alors vous pouvez faire appel à un coach qui vous accompagnera dans l’atteinte de votre objectif.

Êtes-vous prêt(e) à changer des choses dans votre vie, pour vivre mieux ?

C’est effectivement une condition nécessaire pour que le coaching soit efficace. Car dans le coaching, il est presque toujours question de changement personnel, et rien n’est possible sans le concours actif de la personne coachée. Le coach peut vous aider à déterminer quels sont les changements qui vous seront les plus profitables en fonction de votre personnalité et de vos objectifs, mais ne pourra pas les mener à votre place.

Ressentez-vous le besoin d’être accompagné(e) dans ce changement ?

Si ce n’est pas le cas, inutile de vous forcer. Toutefois, pensez-y : quand on sait qu’un chemin risque d’être long et difficile, être accompagné est un plus. En vous obligeant, ne serait-ce qu’une heure de temps en temps, à vous arrêter une heure pour réfléchir à votre objectif et au chemin pour l’atteindre, un coach vous permettra de prendre un peu de hauteur, et d’éviter de prendre un chemin dangereux ou inutilement long.

Êtes-vous prêt(e) à vous investir pour atteindre cet objectif ?

Un coaching demande un véritable investissement de la part de la personne qui se fait coacher, pendant les séances et en dehors de celles-ci. Mais le jeu en vaut la chandelle, et ce travail mené est aussi une manière, le plus souvent agréable, de reprendre le contrôle de sa vie.

Voulez-vous trouver une solution sur-mesure ?

Si vous préférez suivre une méthode universelle pour atteindre votre objectif, c’est-à-dire une méthode qui est censée convenir à tous en faisant fi des particularités de chacun, alors … achetez une méthode.

Mais si vous en avez assez de suivre des méthodes prétendument miracles qui ne mènent à rien d’efficace à long terme, alors pensez au coaching. Le coach vous aidera à trouver une solution personnelle, avec laquelle vous êtes en accord profond, et que vous adopterez avec beaucoup plus de facilité que n’importe quelle méthode pensée pour quelqu’un d’autre.

Voulez-vous être considéré(e) comme une personne autonome, responsable de ses choix et de ses actes ?

Si vous voulez reprendre le contrôle de votre vie, choisir vraiment qui vous allez devenir et comment vous allez le devenir, alors le coaching est fait pour vous. Le coach ne vous considère pas comme un patient, mais comme un client, avec qui il passe un contrat d’égal à égal. Vous et le coach êtes partenaires, sans supériorité de l’un ou de l’autre dans la relation.

Êtes-vous prêt(e) à vous remettre en question si c’est nécessaire ?

Si vous entamez une démarche de coaching, cela suppose que vous êtes prêt(e) à remettre en question certaines croyances, et certains choix que vous avez pu faire. Cela est souvent nécessaire pour avancer et se créer une vie meilleure, plus conforme à ses aspirations !

 

Quand NE PAS faire appel à un coach

  • Vous voulez juste être écouté(e) : appelez un(e) ami(e) ou prenez un psy.
  • Vous voulez qu’on vous dise quoi faire, et comment le faire : faites appel à un conseil, un consultant, … (attention : il risque d’apporter SES solutions à VOS problèmes !)
  • Vous voulez qu’on vous montre comment faire : cherchez un mentor, dans le domaine qui vous concerne.
  • Vous voulez qu’on fasse les choses à votre place, ou bien vous attendez un miracle : priez.
  • Vous pensez que ce n’est pas à vous de changer, mais aux autres ou à votre environnement : apprenez la patience !
 

Laisser un commentaire