Le stress ne me gâchera plus la vie !

Qui n’est pas stressé ? D’ailleurs, on vous l’a sans doute souvent dit, le stress est une bonne chose … enfin, le stress positif est une bonne chose (forcément, il est positif). Mais parfois, il peut aussi vous faire perdre tous vos moyens. Et sur la durée, il peut s’avérer franchement dangereux pour votre santé. Alors, comment faire pour vous affranchir des effets néfastes du stress ?

Le stress, c’est quoi ?

Le stress est un « syndrome général d’adaptation ». C’est-à-dire ? En fait, le stress est très fréquent et normal, car il naît d’un déséquilibre perçu entre les exigences de la situation et les ressources dont vous disposez pour y faire face. Il vous permet de vous adapter, au quotidien, aux situations que vous rencontrez. Il s’exprime par différents symptômes (respiratoires, circulatoires, etc.) qui sont provoqués par la sécrétion d’adrénaline et de cortisol, des hormones produites naturellement par le cerveau.

Donc, en soi, le stress n’est pas un problème. Il peut même vous sauver la vie en vous mettant en alerte et en vous permettant de mobiliser vos ressources très rapidement. Par exemple, quand vous êtes au volant, en pilant ou en effectuant une manœuvre d’évitement au volant.

Le problème apparaît quand vous avez l’impression qu’il existe un déséquilibre excessif entre vos ressources et ce qu’exige la situation du moment. Ou que vous anticipez une telle situation. Cette impression peut être justifiée … ou pas ! Et elle peut aussi devenir paralysante.

Quand on creuse un peu, on peut aussi distinguer différents stress et différents stresseurs (c’est-à-dire facteurs de stress) :

  • Le stress aigu, c’est-à-dire passager, et le stress chronique, celui qui s’installe dans le temps
  • Les stresseurs internes (ceux qui viennent de vous) et les stresseurs externes (ceux qui sont imposés de l’extérieur)
  • Les stresseurs sur lesquels vous pouvez agir, et ceux qui sont hors de votre zone d’impact.

Selon le stress qu’on vit? les solutions à appliquer ne sont pas les mêmes. Et il faut parfois en mobiliser plusieurs pour gérer au mieux.

Le stress aigu, entre coup de boost et paralysie

Le stress aigu est inévitable. Vous ne le supprimerez pas, quels que soient vos efforts. En revanche, il est tout à faire possible d’apprendre à le maîtriser efficacement.

Les techniques d’urgence :

  1. Vous pouvez apprendre à maîtriser les effets du stress, en partant du principe qu’en agissant sur le corps, on agit sur l’esprit. La respiration contrôlée (grâce aux techniques de cohérence cardiaque par exemple) est alors votre meilleure alliée. Les techniques de relaxation par la respiration sont très simples à apprendre et à mettre en œuvre, mais ne sont vraiment efficaces qu’avec de l’entraînement.
  2. Vous pouvez aussi utiliser la technique d’ancrage issue de la PNL, avec l’aide d’un coach ou d’un technicien PNL. Il s’agit d’associer un état émotionnel positif à un geste discret, afin de faire apparaître cet état d’esprit à la demande en réalisant le geste associé. Avec cette technique, l’entraînement est aussi un facteur essentiel.

Le travail de fond :

  1. Bien évaluer ses ressources comme les exigences de la situation permet d’éviter bien des stress inutiles ou excessifs … Pour cela, un travail sur l’estime de soi est essentiel : bien se connaître, évaluer avec finesse et bienveillance ses points faibles et ses points forts, c’est aussi lutter contre le stress.
  2. Cela implique bien sûr d’identifier les fausses croyances qui nous gâchent la vie en nous coupant les ailes (par exemple : « je suis nul-le à l’oral», « je ne suis pas intéressant-e », « je n’ai pas de chance » …)
  3. En développant vos ressources, ou en acquérant celles qui vous manquent, vous aborderez aussi avec davantage de confiance en vous des situations qui génèrent beaucoup de stress aujourd’hui (par exemple, la prise de parole en public est plus facile quand on s’est formé-e, entraîné-e, qu’on a reçu des conseils personnalisés à ce sujet).
  4. Apprendre à lâcher-prise sur ce qui ne dépend pas de soi : vous êtes sans doute fantastique, mais vous restez un être humain !

Les effets nocifs du stress chronique

Le stress le plus gênant reste le stress chronique. Un stress chronique peut ne pas être perçu comme un stress, ou être minimisé parce que le stresseur ressort du quotidien, et n’est pas grave en soi. Versez-vous un verre d’eau, soulevez-le … l’effort est minime pour la plupart d’entre nous. Maintenez ce verre à bout de bras pendant 1 minute, tout va bien … maintenez-le en l’air à bout de bras plus longtemps, 5 minutes, 10 minutes, un quart d’heure, une demi-heure, une heure, une demi-journée … et cela devient insupportable. Un stress chronique est souvent un stress supportable à court terme, mais qui dure bien trop longtemps.

Et ce stress-là pose des problèmes bien plus graves que le stress aigu : ses sources ne sont pas toujours faciles à identifier, et ses effets sur le cerveau et le corps peuvent être graves.

effets du stress

Des solutions contre le stress chronique

Pour ce stress-là, les solutions sont un peu différentes :

  1. Dans un premier temps, il faut identifier les sources de stress, car le stress chronique est cumulatif : un peu de stress par ci, un peu de stress par là, un peu plus de stress là … et on arrive à un trop plein insupportable.
  2. Ensuite, il faut se demander ce qui dépend de soi, et ce qui dépend des autres, pour choisir les bonnes options : faut-il mettre en place des actions pour résoudre la source de stress, ou apprendre à lâcher-prise et établir des actions de confort pour rendre les stress inévitables plus faciles à vivre ?
  3. Enfin, il faut apprendre à se fixer des priorités pour éviter de se laisser déborder par le sources de stress, en fonction de ses valeurs profondes et de sa capacité d’absorption du stress. Apprendre à déléguer est souvent aussi un passage obligé pour se libérer d’emplois du temps surchargés !

Et vous, avez-vous trouvé d’autres solutions contre le stress ?

 

 

Laisser un commentaire